Accueil

 

Bonjour les amis,

Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France disposent d’un Site Internet et vous y êtes.
D’abord il existe grâce à la solidarité de membres généreux de l’association. Ensuite sachez que le technicien en chef est un Franc-Comtois du Doubs, que nous devons remercier pour son savoir-faire et sa gentillesse.

Mais encore, votre soutien à la dernière assemblée générale m’a conforté dans la décision de mettre en place ce chantier utile. L’avenir est dans cette communication rapide, pratique et de qualité.
C’est également, il faut le dire, un moyen beaucoup moins onéreux que le journal papier pourtant si attachant… J’espère que vous accueillerez cet outil nouveau venu avec joie, que vous y trouverez les informations et le souffle du Pays auquel nous sommes tant attachés. Je vous espère toutes et tous en bonne forme et prêts à participer aux activités proposées régulièrement, sachant que la porte est ouverte aux suggestions et remarques bienveillantes que vous adresserez.
Porthâ vos bïe mas chères bounes gens !

Pierre GÉRARD,
président de l’association
Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France

Retenez des dates pour aller dans le haut Doubs où de nombreux restaurants assurent la saison des grenouilles, qui est est autour de Pâques, en général du 20 mars à fin avril.
Deux photos pour vous mettre en appétit !


 La Neige en Ile de France : du jamais vu depuis 1987


 Bonjour à toutes et tous,
Notre ami Gilbert Troutet, poète et chanteur du haut Doubs, devenu Québecois, est en France.
Il chantera à la salle Villarceau, 18 avenue Villarceau, à Besançon le 25 février 2018, 16 h :
je vous recommande, si vous en avez l'opportunité d'aller l'écouter et le voir !
ci-joint l'affichette, à partager sans aucune modération...
son site : https://www.gilbert-troutet.com/
Amitiés franc-comtoises,
Pierre Gérard

Marque éditoriale Station Comté,
(l’amour de la région sans contestation !)
ISBN : 978-2-9532392-7-0
Le livre comprend 150 pages dont 55 pages d’illustrations (12 en couleurs).
Il est disponible auprès des libraires de Franche-Comté. Son prix est de 21€.
Vous pouvez contacter directement l’auteur (brleibundgut@yahoo.fr) pour avoir davantage d’informations sur les modalités de distribution.

Livre de Brice Leibungut "L'Ermite des Taules, et autres bois gravés de Robert Fernier"

L’Ermite des Taules
L’Ermite des Taules et autres bois gravés de Robert Fernier est le nouveau livre de Brice Leibundgut dont la sortie est prévue le 11 décembre 2017.
Cet ouvrage, introduit par l’Association Robert Fernier, dresse un premier inventaire des bois gravés réalisés par le peintre. Il fait suite à l’exposition qui s’est tenue d’avril à juin 2017 au Musée de Pontarlier, Brice Leibundgut en ayant assuré le commissariat scientifique.
Le livre s’attache à montrer comment l’activité de graveur de Robert Fernier est complémentaire de son activité de peintre, au service de la Franche-Comté dont il brosse les paysages, croque les personnalités et illustre les traditions.
Après sa formation aux Beaux-Arts en gravure, Robert Fernier (1895-1977) va réaliser près de 250 bois gravés entre 1926 et 1936, faisant ainsi preuve de sa maîtrise de cette technique qui connaît un véritable renouveau au début du XXe siècle.
L’Ermite des Taules est à l’origine le titre d’une nouvelle écrite par Robert Fernier pour le supplément de Noël 1930 du journal Le Pontissalien, nouvelle illustrée de bois gravés dont celui qui est en couverture du livre (le texte de la nouvelle figure en annexe).
En une dizaine de chapitres, l’auteur analyse la genèse de ces bois gravés et en dresse un inventaire thématique, recensant par exemple les clochers comtois, les fermes à thuyé, les sapins du Haut-Doubs ou encore les histoires de douaniers et contrebandiers qui font partie de la culture de la région.
Le livre comprend aussi des annexes plus techniques avec un lexique de gravure, un catalogue des bois gravés publiés dans les revues et livres régionaux ainsi que différents textes visant à contextualiser les activités de graveur et d’éditeur de Robert Fernier.


Le Prix Louis Pergaud 2017 a été remis lors d'une cérémonie
le vendredi 24 novembre 2017 à 17 h en mairie de Paris 11e. Voir page prix Louis Pergaud


Le scientifique volcanologue François Le Guern était un Franc-Comtois en Ile-de-France. Il est né en 1942 à Pontarlier (Doubs), d'une famille d'origine bretonne. Son père radiologue a fait toute sa carrière à l'hôpital de Pontarlier. Passionné par la Nature, "Fanfan" est initié à la spéléologie par son ami Pierre Bichet et d'autres amis du Haut Doubs auxquels il est toujours resté fidèle. Il a été reçu à 20 ans, premier au concours de moniteur national de spéléologie. Il a créé de nouvelles voies d'escalade et est devenu instructeur dans cette discipline, consacrant ses loisirs d'étudiant à la haute montagne. Après une licence en géologie à Besançon, il renconre Haroun Tazzieff en 1966 suite à une expédition au Stromboli. Ils resteront liés d'amitié toute leur vie. Jean-Louis Etienne a fait appel à lui pour la mission Antartica au bord du volcan Erebus. Au début des années 1970i, il s'est installé près de la Faculté d'Orsay, dans une maison de Villebon sur Yvette (Essonne) qu'il a agrandie et transformée pour en faire une maison "montagnarde". Il y est décédé le 13 mai 2011 à 69 ans. J'ai rencontré sa veuve à Villebon le 25 août 2017, qui m'a donné de quoi mieux le connaître, pour en faire un article que vous pourrez lire dans le prochain numéro du magazine (octobre 2017) La Franche-Comté vue d'ailleurs (voir sur ce site des images en page vidéos).
Pierre Gérard


Une franc-comtoise en Ile-de-France : Sophie Monot créatrice de sacs, trousses et autres objets d'art et d'utilité ! :
https://www.etsy.com/fr/shop/AlixMCreations?ref=search_shop_redirect


 2017 : le vignoble de Vuillafans renaît gâce aux jeunes viticulteurs
Les élégants pieds de vigne taillés en forme de lyre par la main de l’homme, donnent enfin la possibilité d'une vendage en cette année 2017. Les vignes de la Croix de Croux et de Plain Madame, de la vallée de la Loue, à Vuillafans (Doubs), renaisssent après leur abandon de janvier 2014. C'était un crève-coeur lorsque Denis Pin, abandonné de presque tous, avait dû quitter les lieux. Aux siècles derniers la vallée de la Loue était couverte de cèpages qui faisaient vivre les populations des villages. C’était l’époque où le vin était une boisson plus propre que la plupart des sources d’eau. Avec les nouveaux mouyens de transports et la mondialisation du commerce, mais aussi le gel trop fréquent et mal combattu ainsi que les maladies et les produits nocifs, la vigne avait failli disparaître complètement.
A la fin du XXe siècle, une association volontaire, Ruranim joue son va-tout : replanter 5 hectares de vigne. En mai 1990  la plantation de 15 000 pieds a été filmée par France 3. Cela n'a pas suffi à faire revivre ce vignoble. Trois récoltes successives tuées par le gel ont décidé le vigneron Denis Pin à cesser de s'éreinter en vain... Depuis 2014, la vigne n'était plus entretenue et en 2015, le matériel agricole a été vendu aux enchères !
Par bonheur des jeunes viticulteurs ont relevé le défi. Yannick Cardonne et François Aubert souhaitent vivre des vignes qu'ils cultivent, celles d'Ornans et de Vuillafans, et trois autres exploitent des petites parcelles par passion.
Dans le reportage de France 3 Franche-Comté, filmé le dernier jour des vendanges de François Aubert, vous comprendrez le travail de la Safer, pendant près de deux années :  tous les propriétaires des parcelles de la vigne de la Croix de Croux ont été contactés pour les convaincre d’accepter la réorganisation des parcelles nécessaires.
Tout cela avec l'accord de la municipalité de Vuillafans et du Conseil départemental du Doubs.
Notre association les soutient pleinement ! Vidéos ici !
Pierre Gérard


 Participez au meilleur rassemblement Franc-Comtois de la rentrée 2017-2018. PLUS D'INFOS ICI >>

Lundi 24 avril 2017, 18 h sous l'Arc de triomphe, à Paris : Les Francs-Comtois à Paris et en Ile-de-France, avec leur président Pierre Gérard organisent le Ravivage annuel de la Flamme en mémoire de Louis Pergaud (disparu le 8 avril 1915), en présence du nouveau président des Amis de Louis Pergaud, Brice Leibundgut.